Levez-vous!

Publié le par L'Art de Vivre Libre

Un homme debout

 

Récemment, au cours d’un stage auquel nous avons participé, intitulé "Reliance & Autonomie", nous avons - et nous en avons été grandement réjouis - rencontré un perpétuel explorateur de tous les possibles, un «allume-gaz», un éveilleur, qui s’appelle Michel Dogna.

À la question «Croyez-vous en Dieu il répond: «Je n’y crois pas», mais aussitôt il ajoute: «Je vis avec, comme je vis avec ma femme!».

Immédiatement le ton est donné: «Ce stage est un stage d’URGENCE». Bientôt, dit-il, «on va se retrouver avec rien ou pas grand chose».

«On n’a pas besoin de religion», précise-t-il, «c’est enfermant!». Pour lui, la Relation avec Dieu, donc la spiritualité, c’est «directement du producteur au consommateur».

Cela me rappelle mon grand-père, qui disait: "Pas d'intermédiaire entre mon âme et Dieu!" ou Victor Hugo, qui disait: "Je crois en Dieu direct!".

Le «Rapport avec les énergies du Haut» est, pour lui, un «Rapport de Convivialité».

Il ne s’est mis à genoux que deux fois dans sa vie (sans que l'on sache en quelles circonstances), mais, assure-t-il, "ce dont on a besoin aujourd’hui c’est de gens qui se tiennent debout".

A ce sujet, l'on peut se poser la question: Faut-il s’agenouiller lorsque l’on prie? La réponse est peut-être ici:

«Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père Qui est dans les Cieux vous pardonne aussi vos offenses.» (Marc XI, 25).

Il est vrai que, dans les évangiles, il y a aussi cette forte Parole:

«Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à toutes ces choses qui arriveront et de paraître debout devant le Fils de l'homme.»

Quant à la manière de se tenir debout devant les hommes, à ce sujet, il y a aussi  quelqu’un qui a dit :

«Se tenir à genoux devant Dieu [et seulement devant Lui!]: Le meilleur moyen de se tenir debout devant les hommes!»

Il ne faut pas s’inquiéter, car, dit encore Michel Dogna:

«Si vous avez un bon programme, vous aurez toujours la Protection.»

Et la mort? «La mort, entre nous», dit-il, «pffft!»

«L’enfer, c’est ici Y revenir, c’est recevoir un coup de pied aux fesses.

«Il faut arrêter avec l’assistanat.»

Et, en particulier, «un assistanat qu’il faut tout de suite arrêter: la médecine

«On fait tout pour que vous ayez un cancer

«Chaque cancéreux accomplit son devoir civique en rapportant 1 milliard de nouveaux francs aux labos. Après seulement, il a le droit de mourir.»

Le taux - indiqué par l’OMS - de survie après une chimiothérapie est de 2% après 5 ans.

C’est juste une rémission sur le coup, pour «mieux sauter» après. C’est terrible.

La chimio est notamment faite à partir de gaz moutarde utilisé pendant la guerre 14-18.

Il faut savoir dire NON à cela.

«Malheur à celui qui ne sait pas dire NON!»

Qu’allons nous faire maintenant? Conspirer!

Conspirer veut dire: Respirer ensemble.

On se met en empathie, c’est-à-dire sur la même longueur d’onde; c’est cela la communication.

Respirer en même temps que celui qui parle permet d’éprouver la même douleur que lui.

Nous sommes des gens qui respirent ensemble, donc des conspirateurs.

Des échanges entre êtres humains sont {comme} des téléchargements de programmes (il aime les comparaisons informatiques).

Certains disent: «On descend du singe».

À cela Michel Dogna répond:

- «Toi, oui, et même que ça se voit! Moi, non!»

Lire aussi:

"Un homme debout parle
d'un homme qui se lève..."

Publié dans Devenir Libre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article