On est toujours le Juif de quelqu'un...

Publié le par L'Art de Vivre Libre

Message relayé


Invitation

CAP pour la Liberté de Conscience ASBL
a l’honneur de vous inviter à une conférence débat sur le thème

LA JUSTICE ET LES SECTES

Jeudi 1er février 2007 – de 19 h 00 à 23 h 00
Avenue du Chant d’oiseau 40 B-1150 Bruxelles

Programme
19 h 00 Ouverture et accueil des participants
19 h 15 Présentation de la conférence Me Charles Delnois
19 h 30 La psychose antisecte … ce que l’on nous cache Me Jean-Pierre
Joseph
20 h 30 Sommes-nous égaux devant la loi? Me Inès Wouters
21 h 00 Pause
21 h 15 Quelle justice? Me Xavier Magnée
22 h 15 Table ronde … questions-réponses avec le public
22 h 45 Clôture / Synthèse

Participation aux frais: 7 €
Inscription souhaitée par email: cap.lc@skynet.be
ou par télécopie: 02 346 80 52

Pourquoi une conférence sur la Justice et les sectes?
Depuis une vingtaine d’années en Belgique, en France et partout en Europe, un certain nombre de personnes, de par leur adhésion à de groupes qualifiés péjorativement de «sectes», font l’objet d’attaques de la part des médias et de quelques associations, attaques qui sont malheureusement vite relayées par les pouvoirs publics. Il est d’autre part regrettable que certains médias mènent des campagnes à sens unique sur ce sujet et ne rapportent que le point de vue fortement biaisé de certains militants extrémistes.
En conséquence, un nombre croissant d’associations et de personnes vivent des situations insoutenables et leurs activités sont réduites à néant alors même qu’ils n’avaient d’aucune façon enfreint la loi.
Durant ces dernières années, l’accusation infamante de «secte» a même été étendue à de nombreuses activités de développement personnel, de thérapie ou d’éducation, voire de tout comportement non conventionnel.
Le but des conférences organisées par CAP pour la Liberté de Conscience est de faire un état des lieux de la situation quant au respect des Droits de l’Homme et de dénoncer l’entreprise de normalisation décrite ci-dessus afin de reconquérir le plein droit et la libre expression des convictions spirituelles et thérapeutiques de chacun.
Il nous a paru enfin opportun d’organiser une conférence débat sur la Justice et les sectes pour continuer le travail de réflexion.

Quelques mots sur les intervenants et leurs interventions

Me Jean Pierre Joseph est l’auteur du livre «LES RADIS DE LA COLÈRE» ou Le complot démasqué aux Editions Louise Courteau.

En résumé: Cinquante copains, scientifiques de haut niveau, décident de s’installer ensemble dans la région Rhône-Alpes, à la campagne, afin de mettre en application une technique (qui ne coûte rien) permettant de faire de l’agriculture «bio» à haut rendement. Dix ans plus tard, ça marche!

Plus besoin d’engrais chimiques, ni de pesticides, ni d’insecticides: les fruits et légumes délicieux, parfois géants, sont très abondants et presque jamais véreux. En plus, tout le monde retrouve une santé exceptionnelle.

Cinquante personnes peuvent largement vivre de la terre et rester, comme par hasard, en excellente santé, sans plus rien demander à quiconque, (et surtout, sans plus rien acheter à la grande distribution), chose tout à fait réalisable en peu de temps, par les milliers de S.D.F. actuellement sur les trottoirs.

«Il faut le faire savoir aux agriculteurs français». Et c’est là que commencent les ennuis: menaces de mort, assassinats d’animaux, incendie.

Un beau jour, coup de théâtre! Toutes les chaînes de télé sont là: une commission parlementaire chargée des sectes vient d’examiner 172 dossiers lors d’une séance secrète de 50 minutes (20 secondes par dossier).

Pour l’industrie agro-alimentaire et l’Ordre des médecins, il était temps! A l’avenir, plus personne ne les écoutera. Et la justice les poursuit. Un hôpital va même jusqu’à poser un faux diagnostic de tétanos pour un enfant (qui se porte aujourd’hui très bien), ce qui va permettre de prétendre que
les certificats de vaccination sont faux.

Parallèlement, aux Etats Unis, la justice est embarrassée, car l’on sait aujourd’hui que le massacre de Wako ou le «suicide collectif» de la «secte» Guyane fut une exécution programmée par la C.I.A., celle-ci n’arrivant plus aujourd’hui à le dissimuler.

Mais qui a donc eu peur d’Horus? Pourquoi la «Saga Horus»? (FR3, mai 1997)

- Pourquoi une chaîne publique de télé a-t-elle fabriqué de véritables trucages?

- Que sont devenus aujourd’hui les «témoins à charge»?

- Pourquoi l’ADFI reçoit-elle des subventions si importantes, payées par le contribuable?

- Pourquoi les «sectes» dans l’angle de tir sont-elles presque toutes composées de scientifiques ayant découvert des choses importantes?

- Qu’est-il arrivé aux inventeurs de moteur à air ou du moteur à eau?

- Pourquoi la commission parlementaire a-t-elle «oublié» la grande secte des «Mac’consommateurs», de l’élevage en batterie, du désespoir entretenu (12.000 suicides par an en France: 2e cause de mortalité chez les jeunes)?

- Un complot? Mais à qui cela profite-t-il?

Me Joseph est aussi l’auteur du livre «VACCINS L’AVIS D’UN AVOCAT: On nous aurait menti?», qui vient de paraître.

Pourquoi nous a-t-on caché le fait que dans les mois qui ont suivi le lancement du 1er vaccin anti-polio en France en 1956, le nombre de cas de polio s’est multiplié par 6?

Pourquoi nous avait-on caché les mêmes multiplications de cas, lors des vaccinations de masse contre la variole aux Philippines en 1918, contre la Diphtérie en France en 1925, et plus récemment, contre la méningite en Afrique?

Pourquoi 13 pensionnaires d’une maison de retraite de Lorraine, toutes vaccinées contre la grippe, sont elles mortes de la grippe en hiver 2005?

Pourquoi a-t-on oublié de nous dire que le chien qui avait mordu le petit alsacien vacciné par Pasteur, avait aussi mordu tout le village, qui ne fut ni vacciné ni malade?

On nous aurait menti? Mais pourquoi?

Rue Edith Cavell 124 B-1180 Bruxelles
Fax: 02 346 80 52
Email:cap.lc@skynet.be
RPM Bruxelles: 878.038.060 (M.B. du 30/12/05)
Compte bancaire: 375-1012899-07

Publié dans Vivre Libre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article